Skip to main content

An: Conseil fédéral

Shutdown Suisse MAINTENANT!

Shutdown Suisse MAINTENANT!

Deutsche Version 🇩🇪:
https://act.campax.org/petitions/schweizer-shutdown-jetzt
Versione italiana 🇮🇹:
https://act.campax.org/petitions/shutdown-svizzero-ora

Le nombre de cas Corona évolue dans la mauvaise direction, la valeur R est à nouveau légèrement supérieure à 1.

Alors que, dans nos pays voisins, les politiciens ordonnent des shutdowns stricts sur la base des exigences de la science, dans notre pays l’on discute encore de l’occupation des téléskis, des heures de fermeture des restaurants et des horaires d’ouverture plus courts dans les magasins.

Entre-temps, les premiers hôpitaux suisses où les lits sont déjà rares sont alertés et craignent un effondrement après Noël.

Cela doit être évité à tout prix.

C’est pourquoi nous demandons au Conseil fédéral d’établir un shutdown national.

En particulier la Suisse a besoin de:

- La fermeture des restaurants

- La fermeture des magasins avec un assortiment non essentiel.

- La fermeture des musées, des installations culturelles et sportives.

- La fermeture des pistes de ski.

- Bureau à domicile obligatoire lorsque cela est techniquement possible.

- Passage à l’enseignement à distance ou aux vacances anticipées pour toutes les écoles et garderies à partir du 16 décembre 2020.

- Cependant, les garderies et les écoles devraient rester ouvertes à tous les enfants nécessitant un suivi d'apprentissage spécialisé, ou dont les parents n'ont pas d'options de prise en charge alternatives, et leur permettre une prise en charge sur place.

Les secteurs concernés par les mesures doivent bénéficier d'un soutien financier adéquat.

La situation pourra être réévaluée début janvier.

Warum ist das wichtig?

Les conséquences du nombre beaucoup trop élevé de cas Corona en Suisse sont déjà considérables. Pas seulement pour les patients Covid-19, mais aussi pour ceux qui ont d’autres maladies mortelles. La semaine dernière, l’hôpital universitaire de Zurich a pour la première fois dû renvoyer chez lui un jeune patient atteint du cancer. Son opération tumorale urgente a dû être reportée.

(https://bit.ly/3qVnkR5)

Même Martin Ackermann, président de la task force scientifique nationale, l’a dit clairement au point de presse du 09.12.2020 : «Nous sommes à la limite de la capacité. Un doublement du nombre d'infections aurait des conséquences désastreuses, que nous devons absolument éviter».

Et l'Association suisse des infirmières et infirmiers craint que le personnel soignant ne puisse pas continuer à supporter la situation actuelle pendant des semaines, voire des mois.

De ce point de vue, une chose semble claire: les mini-mesures décidées par le Conseil fédéral le 11.12.2020 ne sont pas suffisantes pour réduire efficacement, rapidement et fortement le nombre de cas.

Au contraire: si des mesures plus sévères ne sont pas introduites, l'hésitation actuelle et les mini-mesures trop tardives, trop faibles et souvent uniquement régionales se transformeront en janvier en une terrible troisième vague, qui alourdira et surcharger le système de santé, et causera donc d'énormes dégâts non seulement pour la population mais également pour l’économie.

Si la Suisse ne veut pas avoir à se reprocher de ne même pas avoir tenté de trouver une solution pour quelques jours lors de l’événement du siècle afin d’empêcher le pire des scénarios, le Conseil fédéral doit agir MAINTENANT!

Pour protéger les personnes âgées dans les institutions et à la maison, pour protéger toutes les personnes atteintes de maladies préexistantes, pour protéger les jeunes en bonne santé et leur éviter les conséquences Covid long, pour protéger notre personnel de santé, qui, depuis des mois, réalise l’incroyable et n’en peut plus, pour protéger nos enfants.
Et pour protéger l’économie.

Simon Gehren (ZH), juriste
Elvira Greco (BE), juriste et conceptrice multimédia
Caspar Humm (ZH), avocat
Daniel Meller (BE), créateur culturel et musicien
Gernot Ruzicka (TG), psychothérapeute FSP
Bernice Staub (TG), psychiatre pour enfants
Silke Vehlow (TI), enseignante
Christine Wichert (SG), économétrique
Ralph Wunderlin (AG), chef de projet

Neuigkeiten

2020-12-16 12:35:01 +0100

25 Unterschriften erreicht

2020-12-15 14:51:43 +0100

10 Unterschriften erreicht