Skip to main content

An: Direction de l'Université de Lausanne

On a les Crocs

Manger à sa faim n’a pas de prix mais la fin des prix n’est pas encore au menu.
Depuis quelques mois déjà, des étudiant·e·x·s et collectifs de l’Université de Lausanne se mobilisent autour de la question de la restauration à l’Unil.

La question du prix des repas doit être remise sur la table. Mais pourquoi les repas ? Parce que manger n’est pas un choix, c’est un besoin primaire. L’accès aux aides est difficile et leurs montants ne sont pas suffisants. Réduire le prix des repas sur le campus est une mesure qui profite à tout·x·es sans distinction, sans tri bureaucratique entre précaires illégitimes et légitimes à recevoir des aides. De plus, nous traversons une crise environnementale sans précédent. Il est impératif de réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre et la destruction des écosystèmes. Cela ne sera pas possible sans transformer nos modes d’alimentation. Il s'agit d'une question politique qui ne tient pas qu’aux choix des consommateur·x·ices seul·x·es, mais bien de la responsabilité des institutions de nous permettre de nous tourner vers une alimentation durable.

L’internalisation, c’est-à-dire la reprise en charge du service de restauration par l’université, permettrait de sortir des injonctions économiques à la rentabilité. Ainsi l’université pourrait garantir l’accès à une alimentation saine et respectueuse de l’environnement à l’entièreté de sa communauté, à moindre prix, tout en permettant de meilleures conditions de travail. Enfin, jusqu’à peu chaque étudiant·e·x pouvait profiter d’une heure de pause à midi, ce qui non seulement renforçait les liens entre facultés mais permettait une meilleure qualité d’études, d’alimentation et de vie en général. Seulement celle ci a été supprimée par la direction, aujourd’hui nous demandons le retour de la pause de midi.

Face aux multiples facettes de la précarité étudiante et face à la crise sociale et environnementale, nous, le Comité Unitaire de la campagne “On a les Crocs”, revendiquons :
- Des menus à 3 frs partout, pour tout·x·es et pour toujours !
- L’internalisation totale de l’ensemble du service de restauration universitaire !
- Un volume servi à 80% végétarien dans les cafétérias !
- Une heure de pause à midi pour tout·x·es entre 11h et 14h !

Warum ist das wichtig?

En tant qu’étudiant·e·x·s à l’Université de Lausanne, il est temps d’agir sur notre campus, là où nous avons de l’emprise.
Parce que l’alimentation est une question essentielle.
Parce que nous devrions tout·x·es avoir droit à une alimentation accessible, saine et durable.
Parce que l’alimentation est politique.

Parce qu’on a les crocs, revendiquons des menus à 3 frs dont un végétalien partout, l’internalisation de toutes les cafétérias, un volume de repas servis à 80% végétarien et une pause de midi de une heure pour tout·x·es entre 11h et 14h !
Nous avons tout·x·es quelque chose à y gagner, mobilisons-nous !

Vous trouverez notre résolution avec nos revendications détaillées ici : https://unipoly.ch/wp-content/uploads/2022/12/Re%CC%81solution-22On-a-les-Crocs22-1.pdf

Neuigkeiten

2022-12-14 17:48:33 +0100

100 Unterschriften erreicht

2022-12-12 21:45:45 +0100

50 Unterschriften erreicht

2022-12-10 16:20:17 +0100

25 Unterschriften erreicht

2022-12-09 17:28:12 +0100

10 Unterschriften erreicht