Skip to main content

An: Coop & Migros / Philipp Wyss (PDG Coop) & Fabrice Zumbrunnen (PDG Migros)

Pas d'OGM par la petite porte !

Ne changez pas de cap : nous ne voulons pas manger d’OGM !

Maintenez votre engagement pour une alimentation et une agriculture qui renoncent à recourir aux organismes génétiquement modifiés.

Tenez votre parole en nous informant objectivement, nous consommateur·rice·s, et ne succombez pas aux sirènes trompeuses des nouvelles techniques de génie génétique ! Oui, les nouvelles techniques de génie génétique sont et resteront des OGM.

Warum ist das wichtig?

Des efforts sont menés actuellement, pour que les techniques de génie génétique ne soient plus soumises au moratoire sur la culture commerciale d’OGM et écartés de la Loi sur le génie génétique lorsqu’aucun gène étranger à l’espèce n’est introduit. Les produits fabriqués à partir de ces techniques ne devraient très probablement pas être étiquetés comme génétiquement modifiés.

Coop & Migros sont membres de l’association ‘Stratégie qualité de l’agriculture et de la filière alimentaire Suisses’, qui s’engage entre autres pour que l’on renonce à la modification génétique et pour que les consommateur·rice·s soient informé·e·s de manière objective. [1]

Mais au même moment, Coop & Migros font partie de l’alliance nouvellement fondée « Les variétés de demain », qui soutient les efforts pour que les nouvelles techniques de génie génétique comme l’édition génomique ne soient plus soumises au moratoire sur les OGM. [2]

Cette contradiction montre que Coop & Migros souhaitent se garder toutes les portes ouvertes, au lieu de prendre au sérieux la volonté des consommateur·rice·s.

Les OGM sont et resteront des OGM.

Les nouvelles techniques de génie génétique sont souvent présentées comme plus précises et plus sûres que les anciennes. Pourtant, elles comportent les mêmes risques. Les techniques d’édition génomique sont encore plus puissantes que les anciennes et permettent de modifier profondément les organismes de manière plus rapide. De plus les modifications non désirées sont fréquentes. La loi sur le génie génétique est le seul cadre légal qui permet d’évaluer ces nouveaux OGM et de garantir l’étiquetage. Ces nouveaux OGM n’apporteront rien à la durabilité de l’agriculture. Elles permettront sont intensification tout en accentuant le brevetage du vivant. [3]

Sur la base d’une analyse du DETEC et du DEFR, le Conseil fédéral avait déjà estimé en novembre 2018 que ces nouvelles technologies génétiques devaient être considérées comme des techniques de modification génétique et qu’elles entraient par conséquent dans le champ d’application de la Loi sur le génie génétique. [4]

Sources:
[1] https://www.qualitaetsstrategie.ch/fr
[2] https://sortenfuermorgen.ch/fr
[3] https://www.keine-neue-gentechnik.ch/fr/techniques/nouvelles-techniques-de-modification-genetique
[4] https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-84232.html

Neuigkeiten

2022-02-17 18:28:33 +0100

1,000 Unterschriften erreicht

2022-02-17 14:55:50 +0100

500 Unterschriften erreicht

2022-02-16 20:46:48 +0100

100 Unterschriften erreicht

2022-02-16 18:10:24 +0100

50 Unterschriften erreicht

2022-02-16 17:43:34 +0100

25 Unterschriften erreicht

2022-02-16 15:26:36 +0100

10 Unterschriften erreicht