Skip to main content

An: Conseillères fédérales et conseillers fédéraux Alain Berset, Simonetta Sommaruga, Karin Keller-Suter, Ueli Maurer, Viola Amherd, Guy Parmelin, Ignazio Cassis, Sylvie Durrer, Bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes BFEG

Égalité salariale pour femmes et hommes en Suisse

Égalité salariale pour femmes et hommes en Suisse

Deutsche Version: https://act.campax.org/p/lohngleichheit
Versione italiana: https://act.campax.org/p/equalsalarychit

Chers conseillers fédéraux
Chères conseillères fédérales

En 1981, les femmes et les hommes ont décidé que les deux sexes, ayant le même poste et la même expérience, avaient droit à un salaire égal. Cette décision a été même ancrée dans la constitution fédérale à l'époque, mais n'a pas été mise en œuvre jusqu’à ce jour. C'est la raison pour laquelle il y a 30 ans, le 14 juin 1991, de nombreuses femmes pour leur droit ont fait grève pour la première fois en Suisse.

La page «hrtoday.ch» montre qu'une révision de la loi sur l'égalité des genres est prévue pour combler cet écart salarial et est entrée en vigueur en juillet 2020. Selon les auteurs du réseau Business And Professional Women, nous travaillons actuellement gratuitement jusqu'au 22 février. Selon l'Office fédéral de la statistique en 2018 le salaire des femmes était inférieur de 11.5% par rapport à celui de nos homologues masculins.

Aucune statistique sur ce sujet n'a plus été publiée depuis 2019, ce qui indique un manque d'intérêt pour cette question. La suppression de cet écart salarial actuel de 19% (nouvelles données du 28.04.2021) n'est pas moins urgent et précieux comparé à il y a 30 ans en arrière et ne doit pas augmenter et a une influence sur le système de retraite.

L’intérêt pour cette lacune a une influence directe sur la prévoyance. Selon Alliance F, nous percevons 37 % de pension en moins que les hommes, et à ce moment-là, nous sommes gravement touchées par la pauvreté en tant que personne âgée. Il est discriminatoire que les femmes doivent percevoir des prestations complémentaires doubles par rapport aux hommes, parce qu’elles ne peuvent pas couvrir le coût minimum de la vie pour le même travail.

À partir du 1er juillet 2020, tous les employeurs avec plus de 100 employés doivent se soumettre à une analyse de l'égalité de rémunération d'ici juin 2021. Il n'y a aucune sanction pour l'inégalité du traitement des genres, c'est pourquoi je veux ouvrir cette pétition car une mesure est maintenant requise pour améliorer la vie des femmes en carrière et à la retraite.

Je voudrais une loi sur l'égalité active et liée à une loi sur l'égalité des salaires, et pas seulement une analyse non contraignante qui, en raison de l'absence de sanctions, n'apporte pratiquement aucun changement, ou qui peut prendre des décennies pour être réalisée.

Warum ist das wichtig?

Comme écrit l’Unia: «Sans un salaire égal, l'indépendance économique reste inaccessible pour de nombreuses femmes».

Avec cette signature, vous pouvez aider chaque femme en Suisse à lutter contre les inégalités salariales. À mon avis, il faut parler ouvertement du salaire avec les collègues afin de combattre l'inégalité salariale, qui est généralement de 11,5% lors de l'embauche.

J'invite chaque femme en Suisse, engagez vous.

Je pense que l'égalité salariale ne peut être obtenue sans atteindre des conditions de vie qui favorisent la coexistence des genres :
- un coût adéquat et proportionnel par rapport aux revenus mensuels pour prendre en charge les frais de garde d'enfants afin que chaque couple ou même chaque parent puisse faire face aux coûts demandés;
- l'abolition de l'esclavage moderne dans lequel la femme est appelée à satisfaire le plaisir masculin avec le modèle nordique que cette pétition et ceux qui la signent soutiennent;
- il est nécessaire de promouvoir une éducation sexuelle dans les écoles qui apprennent aux garçons et aux filles à respecter l'autre sexe, et ce dès le plus jeune âge;
- il faut inclure dans la campagne scolaire une journée de promotion de l'égalité des sexes afin de faire le bilan de l'année écoulée, des événements qui ont eu lieu et ont été organisés en faveur de ce thème et de ce qui peut être amélioré afin d'obtenir une qualité de vie qui englobe fille et garçon, femme et homme aujourd'hui et demain;
- nous avons besoin d'une loi qui aide la femme lorsque sa sexualité est défigurée afin qu'un non soit également pour la loi un refus et que la femme puisse exprimer son libre arbitre sans que la loi soit contre elle lors d'un abus sexuel;
- nous avons besoin d'une vie professionnelle qui permette au couple de créer une famille avec des parents qui peuvent s'alterner dans l'éducation de leurs enfants et qui sont donc promus dans la société pour avoir plus de temps pour l'éducation de leurs enfants, donc aussi bien l'homme que la femme;
- Je demande également une rémunération pour l'économie domestique effectuée à l'intérieur de la maison.

Parlez aussi ouvertement de votre salaire aux entretiens d'embauche et pendant les entretiens annuels. Encouragez également d'autres femmes, que ce soit pendant les manifestations dans la rue ou en grève sur Internet. Nous souhaitons la bienvenue à tous les hommes qui nous soutiennent et encouragent les femmes à négocier un meilleur salaire.

Discutez-en et soutenez cette pétition avec votre signature.

Afin de se présenter de manière exemplaire sur le marché du travail, j'invite toutes les entreprises suisses à opter pour la certification Equal Salary. Pour la loyauté, la motivation et la performance et donc un salaire équitable quel que soit le sexe. Merci pour le temps que vous avez consacré à la lecture de ce texte, tous les genres peuvent signer cette pétition,

Avec ces signatures, nous demandons à l'ensemble du Conseil fédéral, au nom de tous ceux qui se sont engagés pour l'égalité des genres à travers cette pétition, dans la rue et en ligne, le désir d'établir une loi qui entrera en vigueur en 2022.

En Suisse, la deuxième grève des femmes a eu lieu en 2019. C'est pourquoi nous demandons à tous nos lectrices et lecteurs d'envisager d'investir une heure chaque lundi pour recueillir des signatures, en ligne ou dans les gares, par exemple à Bâle CFF, Berne, Genève Cornavin, Lausanne, Lucerne, Saint-Galle, Winterthur, la gare centrale de Zurich et Zug, où de petites zones ont été marquées pour un usage local pour raccueillir des signatures.

L'utilisation de ces zones ne nécessite pas de permis et c'est donc l'endroit idéal pour nous, hommes et femmes, de faire connaître la pétition aux personnes tout autour de nous afin de les sensibiliser au fait qu'il existe encore aujourd'hui un droit à l'égalité de rémunération dans notre société et qu'il est de notre devoir d'agir.

C'est notre droit depuis 1981 et nous nous sommes fermées dans un blocage sans une raison valide, interrompu à nouveau l'année dernière par une deuxième grève, malheureusement ce n'est pas suffisant. Si vous êtes étudiant, si vous avez plus de 7 ans, vous pouvez signer la pétition et recueillir des signatures, vous pouvez la partager avec vos camarades de classe.

Si vous travaillez à temps partiel ou à temps plein, vous avez moins de temps mais une heure par semaine est un bon investissement pour l'avenir d'une société sans préjugés sexistes.

Merci beaucoup pour le temps que tu as investi en lisant cette pétition.

Kategorien

Neuigkeiten

2021-07-11 11:25:09 +0200

10 Unterschriften erreicht