Skip to main content

An: Directrice et directeurs des universités biélorusses

Arrêtez la répression contre les étudiants biélorusses!

Arrêtez la répression contre les étudiants biélorusses!

Deutsche Version: https://act.campax.org/p/belarus-studierende
English version: https://act.campax.org/p/belarus-students
Versione italiana: https://act.campax.org/p/bielorussia-studenti

***

Madame la directrice, Monsieur le directeur

Depuis l'énorme falsification des résultats des élections présidentielles par le président sortant Loukachenko le 9 août 2020, des centaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues du Belarus pour protester pacifiquement. Ils exigent entre autres la démission de l'autocrate et la fin de la violence massive.

Les manifestations, qui durent depuis des mois, sont principalement soutenues par des étudiants de votre université. Les étudiants de votre université sont donc quotidiennement victimes de graves répressions, telles que des arrestations arbitraires, des mauvais traitements en prison ou l'expulsion de l'université pour des raisons politiques.

Dans le cadre de votre responsabilité en tant que recteur d'une université biélorusse, nous vous demandons de soutenir clairement et sans équivoque vos étudiants et de mettre fin à toute répression à leur encontre. Prenez personnellement position pour la libération de tous les étudiants détenus et garantissez la sécurité personnelle de tous ceux qui étudient et enseignent sur le campus de votre université.

Nous vous demandons de cesser et de retirer toutes les exmatriculations pour des raisons politiques. Vous devez également vous engager auprès du ministre de l'éducation pour que les bourses ne soient pas révoquées juste parce que les étudiants participent à des manifestations ou sont en prison.

Avec ces demandes, nous nous joignons à une déclaration commune des organisations d'étudiants biélorusses.

Warum ist das wichtig?

Depuis août 2020, le peuple biélorusse descend dans la rue pacifiquement pour défendre ses droits et contre le président Loukachenko, qui a été démis de ses fonctions par une majorité de voix. Les organisations étudiantes sont un moteur de la mobilisation des masses. En raison du rôle de premier plan qu'elles jouent dans les manifestations pacifiques, elles sont soumises à une répression particulièrement dure de la part de l'État.

Avec le Conseil de coordination de la candidate présidentielle Svetlana Tikhanovskaya, les étudiants du Belarus exigent la démission de l'autocrate, la fin des violences massives contre les manifestants pacifiques, la libération immédiate de tous les prisonniers politiques et la tenue de nouvelles élections libres et équitables. Au cours des trois derniers mois, au moins 144 étudiants ont été expulsés de force de leur université en raison de leurs activités politiques et plus de 380 ont été arrêtés. L'appareil de sécurité et la direction de l'université travaillent souvent ensemble dans ce domaine. Il y a eu de nombreuses arrestations sur le campus.

Dans les pays démocratiques libéraux, il va de soi que les universités fonctionnent comme des institutions autonomes dans lesquelles divers organes ont un droit de codécision. Les étudiants et les employés des universités, les professeurs et les chercheurs jouissent du privilège de la liberté académique dans les démocraties. En Biélorussie, ce n'est pas le cas, ni pour les étudiants ni du côté des enseignants.

Les nombreuses exmatriculations forcées et arrestations d'étudiants actifs témoignent du fait que les étudiants bélarussiens ne peuvent pas se développer librement dans leurs universités d'origine, et qu'ils ne peuvent plus se sentir en sécurité.

Les initiateurs de cette pétition sont la Student Action Alliance Belarus, qui défend les étudiants en Biélorussie, et l'organisation de défense des droits de l'homme Libereco - Partnership for Human Rights, qui s'engage en faveur des droits de l'homme en Biélorussie et en Ukraine.

Vous trouverez de plus amples informations sous :
https://aktionsbuendnis-belarus.de/ et https://www.lphr.org/


Ich habe unterzeichnet, weil...

  • le monde doit enfin changer et le terrain n'a jamais été aussi fertile à un nouveau monde
  • Pensez à adopter l'écriture égalitaire: «les étudiant·es biélorusses»! Et n'y a-t-il que des recteurs? Ou aussi des rectrices? Cette information est biaisée.
  • Les abus de pouvoir sont à éviter dans tous les pays du monde

Neuigkeiten

2021-01-14 23:45:30 +0100

1,000 Unterschriften erreicht

2020-12-19 10:48:46 +0100

500 Unterschriften erreicht

2020-12-10 13:34:01 +0100

100 Unterschriften erreicht

2020-12-10 10:47:22 +0100

50 Unterschriften erreicht

2020-12-10 10:11:15 +0100

25 Unterschriften erreicht

2020-12-10 09:56:33 +0100

10 Unterschriften erreicht