Skip to main content

An: A l'ensemble du Conseil Fédéral Suisse

Sauver une famille afghane des talibans

Sauver une famille afghane des talibans

Deutsche Version://act.campax.org/petitions/afghanische-familie-von-den-taliban-retten
English version://act.campax.org/petitions/rescuing-an-afghan-family-from-the-taliban
Versione italiana: https://act.campax.org/petitions/salvare-una-famiglia-afgana-dai-talebani

Par la présente, nous demandons au Conseil fédéral (sur la base de la loi sur l'asile, chap. 4, art. 66) d'accorder une protection à la famille afghane S.. Nous demandons instamment au Conseil fédéral d'agir le plus rapidement possible et d'accorder immédiatement à la famille une entrée non bureaucratique en tant que réfugiés avec statut de protection.
Le journaliste afghan de la BBC Ismael S. a demandé l'asile en Suisse il y a 3 ans. Sa famille de 6 personnes se trouvait encore en Afghanistan et a été évacuée il y a quelques jours vers Kiev par des forces militaires et des volontaires dans un effort sans précédent, peu avant la retraite des forces alliées. Ils ont un grand et urgent besoin d'aide. La Suisse doit se montrer à la hauteur de sa responsabilité humanitaire et permettre de toute urgence le regroupement de la famille et lui offrir une protection.

Warum ist das wichtig?

Il s’agit de la famille d'Ismael S., journaliste afghan de la BBC, défenseur des droits de l'homme et demandeur d'asile en Suisse depuis près de trois ans. Cependant, toute sa famille a continué à vivre en Afghanistan en ces temps difficiles de la montée des talibans. Sa femme et ses enfants ont beaucoup souffert. En raison de la menace aiguë qui pèse sur leur sécurité, ils ont dû changer de lieu de résidence à plusieurs reprises. La femme de M. S. est déjà gravement malade. Les enfants souffrent de problèmes psychologiques, sont isolés et gravement déprimés parce qu'ils ont été privés de contact avec des enfants de leur âge pendant longtemps et ne mènent pas une vie normale.

La vie de la famille est en grand danger. Après le retrait des forces occidentales, la population civile est sans défense face aux talibans extrémistes. Les talibans font déjà du porte-à-porte à la recherche de journalistes ayant travaillé pour des médias étrangers et de leurs familles. La famille S. craint des représailles car M. S. défend les valeurs occidentales depuis si longtemps. En outre, la famille appartient à la minorité religieuse et ethnique hazara, qui est une cible déclarée des talibans. Cette famille de six personnes, dont cinq femmes et filles, est particulièrement vulnérable. Leurs droits en Afghanistan sont massivement limités et, sans protection, elles pourraient être contraintes de devenir des esclaves sexuelles des talibans, de se marier ou de subir d'autres brutalités.

Dans un effort sans précédent de groupes de volontaires de quatre pays différents, la famille a été évacuée de Kaboul le 26 août, en raison de sa grande vulnérabilité, au cours d'une opération longue et dangereuse, en coordination avec l'armée américaine et des responsables ukrainiens. L'avion militaire transportant la famille a décollé, après presque 24 heures d'attente à l'entrée de l'aéroport et sur le tarmac, juste après l'attaque suicide récente aux portes de l'aéroport. Ils sont arrivés à Kiev le 28 août et ont obtenu un visa de transit de deux semaines, afin de pouvoir demander un visa humanitaire à l'ambassade de Suisse sur place. Le système d'asile suisse est très restrictif et les chances d'obtenir une protection sont minces. Par conséquent, après avoir été évacuée de Kaboul, la famille est toujours séparée, dans un flou juridique, très vulnérable et confrontée à un avenir incertain, y compris le risque d'être renvoyé en Afghanistan.

Ismael S. a travaillé pendant 15 ans pour des médias nationaux et internationaux, la plupart du temps pour la BBC, en Afghanistan, et a été un ardent défenseur des valeurs démocratiques et des droits de l'homme. Il a échappé à deux tentatives d'enlèvement et a reçu de nombreuses menaces de la part des talibans et d'autres groupes extrémistes. En raison de ces graves menaces sur sa vie, il a dû fuir en novembre 2018 et a demandé l'asile en Suisse.

Neuigkeiten

2021-09-15 17:16:47 +0200

La famille S. est arrivée à Kiev le 28 août et a obtenu un visa de transit de deux semaines pour demander un visa humanitaire à l'ambassade de Suisse. Légalement, la famille remplit tous les critères de demande. Néanmoins, l'ambassade suisse à Kiev n'a pas encore donné de rendez-vous à la famille, bien que la représentation légale de la famille en Suisse ait essayé par plusieurs canaux.
Leur visa a expiré, et ils n'auront bientôt plus de moyens financiers. La famille est toujours séparée, dans un flou juridique, très vulnérable, et confrontée à un avenir incertain, y compris le renvoi en Afghanistan.
C'est pourquoi, maintenant plus que jamais, nous avons besoin de votre soutien pour diffuser la pétition. Ainsi, si le père obtient l'asile, la famille pourra être réunie. Notre objectif est de réunir 3'000 signatures afin de pouvoir envoyer la pétition le plus rapidement possible.

2021-09-09 05:37:28 +0200

500 Unterschriften erreicht

2021-09-02 12:52:52 +0200

Dans un effort sans précédent de groupes de volontaires de quatre pays différents, la famille a été évacuée de Kaboul le 26 août, en raison de sa grande vulnérabilité, au cours d'une opération longue et dangereuse, en coordination avec l'armée américaine et des responsables ukrainiens. L'avion militaire transportant la famille a décollé, après presque 24 heures d'attente à l'entrée de l'aéroport et sur le tarmac, juste après l'attaque suicide récente aux portes de l'aéroport. Ils sont arrivés à Kiev le 28 août et ont obtenu un visa de transit de deux semaines, afin de pouvoir demander un visa humanitaire à l'ambassade de Suisse sur place. Le système d'asile suisse est très restrictif et les chances d'obtenir une protection sont minces. Par conséquent, après avoir été évacuée de Kaboul, la famille est toujours séparée, dans un flou juridique, très vulnérable et confrontée à un avenir incertain.

2021-08-24 20:46:14 +0200

100 Unterschriften erreicht

2021-08-24 20:02:42 +0200

50 Unterschriften erreicht

2021-08-24 19:40:51 +0200

25 Unterschriften erreicht

2021-08-24 19:34:36 +0200

10 Unterschriften erreicht