Skip to main content

An: Aux membres du Directoire de LaFargeHolcim et aux membres du Conseil d'Etat et du Grand Conseil du Canton de Vaud

Soutien à la ZAD de la Colline

Soutien à la ZAD de la Colline

Versión en español: http://act.campax.org/p/zad-de-la-colline-es
Deutsche Version: http://act.campax.org/p/zad-de-la-colline-de
Version française: http://act.campax.org/p/zad-de-la-colline-fr
English version: http://act.campax.org/p/zad-de-la-colline-en
Versione italiana: http://act.campax.org/p/zad-de-la-colline-it

Dans le canton de Vaud en Suisse sur la commune d'Eclépens à quelques kilomètres de Lausanne, la multinationale du ciment LaFarge Holcim cherche à étendre l’exploitation de la carrière de calcaire qui creuse et attaque la colline du Mormont.

Elle menace de l’avaler et avec elle sa forêt protégée, sa biodiversité unique, son histoire et les terres cultivées qui s’y trouvent. La firme est coutumière de ce type d’agressions. Plus de 120 cas d’atteinte à l’environnement et aux droits humains actuellement commis par elle sont documentés dans 34 pays.

Le plateau de la Birette est une zone de biodiversité précieuse. Il possède une flore atypique comprenant de nombreuses espèces protégées, dont des espèces rares d’orchidées. Il a également une importance archéologique et historique de premier plan. De plus, le calcaire arraché du sol va participer aux émissions de CO2 colossales de LaFargeHolcim et du secteur du ciment responsable de 12 % des émissions mondiales. En Suisse, Holcim Switzerland est l’entreprise qui émet le plus de CO2 depuis le territoire.

Les recours juridiques déposés ne parvenant pas à garantir l’arrêt du projet, les occupant-e-s de la Zone À Défendre (ZAD) de la Colline ont décidé d’y faire barrage pour défendre la biodiversité, l’agriculture vivrière, le patrimoine culturel et le climat contre l’industrie du béton. Iels s’opposent à l’accaparement des terres, à l’exploitation effrénée des ressources dont la transformation et l’usage nuit à l’environnement, à la santé et aux droits humains, par une occupation physique des lieux. Cette ZAD cherche aussi à comprendre et combattre le système socialement et environnementalement destructeur dans lequel s’inscrit ce projet.

Warum ist das wichtig?

Aujourd'hui menacée par la plainte déposée par Holcim, la Zad de la Colline voit ses jours comptés.

Le combat pour sauver la colline est emblématique. C’est celui du vivant se défendant contre le système qui l’oppresse ; ce système dans lequel les multinationales et leur course au profit engendrent destruction et exploitation. Les occupant-e-s se battent pour le vivant, pour l’eau, pour la terre : pour la beauté du paysage et les terres fertiles ; pour reconnaître les droits des éléments non-humains. Pour remettre en question l’exploitation des ressources non-renouvelables et des énergies fossiles et la croissance illimitée. Elles/ils luttent pour notre avenir et le leur. Et pour cette colline unique.

La ZAD n’est pas qu’un terrain de résistance. C’est également un espace de convergence et un moyen collectif, inclusif et expérimental de faire vivre des aspirations innovantes. En créant ce lieu de rencontre pour la sauvegarde de la colline, les occupant-e-s créent aussi une brèche dans le mur en béton qui sépare le monde actuel de celui qu’ensemble nous souhaitons. Iels soutiennent d’autres façons de produire, consommer et vivre. Cette fissure est celle des possibles, celle d’un lieu créatif et bienveillant où on expérimente de nouvelles façons de vivre ensemble, celle d’un imaginaire de la communauté à créer, en perpétuel requestionnement afin d’expliciter et concrétiser nos valeurs communes.

Nous, personnes et collectifs aux sensibilités différentes mais déterminées à défendre ce lieu et ce qu’il représente, affirmons notre soutien à la ZAD de la Colline et vous invitons à apporter le votre.

Aurélien Barrau, Astrophysicien, Professeur à l'Univ. Grenoble-Alpes et chercheur CNRS
Laila Batou, Avocate
Dominique Bourg, Philosophe, Professeur émérite à l'Université de Lausanne
Lukas Aramis Bühler, Entrepreneur en durabilité
Béatrice Camurat Jaud, Cinéaste
Daniel de Roulet, Écrivain
Vinciane Despret, Philosophe, Professeur à l'Université de Liège
Laëtitia Dosch, Comédienne
Jacques Dubochet, Prix Nobel de chimie
Jean-Marc Ducotterd, président de l'Association pour la protection et la récupération des tortues, Chavornay
Annabelle Ehmann, Activiste Climatique
Txetx Etcheverry, Activiste Urgence Climatique Justice sociale
Isabelle Fremeaux, Activiste et Auteure
Pierre-Henri Gouyon, Professeur au Muséum national d'histoire naturelle, à AgroParisTech et à l'ENS
Antoine Guisan, Botaniste co-auteur de l’un des rapports du GIEC
Jean-Paul Jaud, Cinéaste
John Jordan, Activiste et Auteur
Massa Koné, Agriculteur et Porte-Parole de la Convergence Malienne contre les Accaparements de Terres
Bill McKibben, Journaliste et activiste, Prix Nobel Alternatif
Anne Mahrer, Ancienne Conseillère Nationale suisse
Jean Martin, Ancien Médecin cantonal vaudois, ancien membre de la Commission nationale d'éthique suisse
Laurence Martin, Vice Présidente des Grands Parents pour le Climat Suisse
Baptiste Morizot, Professeur-chercheur en Philosophie, Université de l'UMA
Payal Parekh, Activiste pour la Justice Climatique
Carola Rackete, Capitaine de navire et Activiste
Philippe Roch, Ancien directeur de l'Office Fédéral suisse de l'Environnement, des forêts et du paysage
Asti Roesle, Analyste Financière
Stephanie Roth, Gestionnaire de réseau OPEN, Prix Goldman de l’Environnement
Philippe de Rougemont, Président de Sortir du nucléaire Suisse, Coordinateur de Noé21
Julia Steinberger, Professeur d'Économie écologique et d'écologie sociale à l'Université de Lausanne
Juan Tortosa, Porte-Parole du CADTM Suisse
Josef Zisyadis, Co-Président de Slow Food Suisse, directeur de la Semaine Suisse du Goût
Pierre Zwahlen, Député du Canton de Vaud, Président Plateforme suisse Agenda 2030


Ich habe unterzeichnet, weil...

  • La crise climatique est une réalité. La lutte et la création d'alternatives et d'imaginaires, une nécessité
  • arrêter l'expansion de cet outrage à la nature !
  • Préserver la biodiversité et la protéger est la solution pour sauver les espèces sauvages végétales et animales et pour le bien être des humains

Neuigkeiten

2020-11-18 12:48:42 +0100

1,000 Unterschriften erreicht

2020-11-17 23:42:23 +0100

500 Unterschriften erreicht

2020-11-17 17:27:43 +0100

100 Unterschriften erreicht

2020-11-17 16:11:24 +0100

50 Unterschriften erreicht

2020-11-17 15:38:46 +0100

25 Unterschriften erreicht

2020-11-17 15:22:53 +0100

10 Unterschriften erreicht