Skip to main content

An: Au gouvernement suisse (Conseil Fédéral)

Conservation inconditionnelle des droits fondamentaux et de la liberté vaccinale

Le gouvernement suisse (Conseil Fédéral) est sur le point, sous prétexte de pandémie, de s'arroger le droit exclusif de choisir, pour la population suisse, l'obligation vaccinale.Cela ne respecte ni la Constitution suisse ni le code Nuremberg.

Warum ist das wichtig?

La Sagesse, dont fait partie le bon sens auquel réfère souvent la loi suisse en cas d'absence de jurisprudence adaptée à certaines situations extraordinaires liées à la Justice, ne peut exister sans le principe de précaution. Or le principe de précaution veut, à l'appui du serment d'Hippocrates dans le domaine de la santé, que soit considérée l'éventualité d'une nuisance iatrogénique liée à l'inoculation des vaccins mais surtout, à leur composition dont certaines substances ne sont non seulement pas justifiées de manière transparente envers la population mais également envers les médecins qui les prescrivent et les dispensent. D'autre part, la soi-disant évidence de l'efficacité de la plupart des vaccins n'est pas prouvée médicalement. Enfin, les industries pharmaceutiques ne signent pas le serment d'Hippocrates, mais ont fini par imposer leurs produits comme moyens privilégiés...et souvent exclusifs auxquels ont le droit de recourir les soignants des professions officiellement reconnues par l'Académie médicale, empêchant par là même le corps médical d'user librement de son bon sens et de ses compétences, voir de le mettre en porte-à-faux concernant son allégeance à la sagesse déontologique médicale hippocratique. Quant à l'industrie pharmaceutique, l'ampleur démesurée de ses gains prône pour un risque évident, et dans bien des cas avéré, de collusion ou de risque de loyauté à des principes d'intérêts économiques plutôt qu'à des principes de service détaché d'intérêts personnels au bien-être et à la santé humaine! Pour cette raison, l'obligation vaccinale ne peut être inscrite dans la loi et doit être reconnue non-démocratique quelles que soient les circonstances (pandémie ou autres) et doit être remplacée par le droit à la vaccination. D'autre part, afin d'éviter le risque de collusion des autorités gouvernementales envers les lobbies pharmaceutiques, il est juste de procéder à des sondages par la voie électronique afin de définir le nombre de citoyens qui souhaitent être vaccinés, ceci afin d'éviter de procéder à perte et à la charge de la finance publique, à l'achat de doses de vaccins qui ne serviraient pas. Et enfin, les personnes qui souhaiteraient ne pas être vaccinées, d'une part ne prendraient le risque de ne contaminer que des personnes qui ont eu le même souhait, d'autre part doivent pouvoir continuer à bénéficier de tous les droits inaliénables du citoyen et de l'humain tels qu'ils sont édictés de manière non interprétable dans la Constitution Fédérale de la Confédération Suisse.

Suisse

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL

Kategorie


Ich habe unterzeichnet, weil...

  • C’est important de refuser de se laisser conditionner par un groupe minuscule de personnes qui ont fait un hold-up sur nos droits démocratiques et nos libertés fondamentales : nous sommes tous nés sans masques et avec un système biologique intelligent qu’on a baptisé système immunitaire. Ce dernier n’a pas besoin de chimie pour fonctionner mais de plus dénaturé dans nos assiettes.
  • la liberté du soin personnel est un droit humain fondamental, qui ne doit en aucun cas être bafoué.
  • Je veux être libre de mes choix et je préférerais que nous accentuions plutôt sur comment augmenter notre système immunitaire en conscience et maintenir une hygiène de vie équilibrée! 😊🙏🏼

Neuigkeiten

2020-06-30 17:50:20 +0200

1,000 Unterschriften erreicht

2020-06-25 13:06:04 +0200

500 Unterschriften erreicht

2020-06-24 00:49:15 +0200

100 Unterschriften erreicht

2020-06-23 22:01:43 +0200

50 Unterschriften erreicht

2020-06-23 20:55:08 +0200

25 Unterschriften erreicht

2020-06-23 17:56:13 +0200

10 Unterschriften erreicht